Dans un marché de plus en plus concurrentiel, il peut s’avérer difficile de fixer ses tarifs lorsque l’on a un client qui se montre intéressé. La peur du refus, le manque de confiance en soi, notamment le syndrome de l’imposteur ou la précipitation sont des facteurs susceptibles de pousser le freelance à brader ses tarifs. Cette méthode de plus en plus commune a pour conséquence de mettre en péril votre activité, mais elle tend aussi à casser le marché des indépendants. Pourtant, est-ce la solution ? Pouvez-vous vraiment faire pérenniser votre activité avec des tarifs trop bas ? Que pensent réellement les clients lorsqu’ils reçoivent vos devis à prix réduits ? Ce sont des questions cruciales que vous devez prendre le temps d’étudier car fixer un tarif cohérent est la base même de la réussite de votre carrière sur du long terme.

 

5 Raisons pour lesquelles

vous ne devez pas vous brader

 

  • Vous êtes légitime

C’est souvent lorsque l’on débute dans l’entrepreneuriat qu’on ne sait pas concrètement la valeur de notre service. En ce qui concerne le produit, il paraît plus facile de calculer le prix en fonction des coûts et d’y ajouter sa marge. Le service, quant à lui, est plus complexe car il dépend de la prestation que vous vendez qui semble difficile à quantifier. Pourtant il est possible de la quantifier en prenant en compte le temps de travail, les différentes tâches à fournir, le résultat et la valeur ajoutée (par exemple : la créativité). Osez vous vendre.

  • Face à la concurrence

Avez-vous fait une étude pour évaluer la concurrence de votre profession ? Un client qui vous demande un devis a potentiellement effectué la même requête envers plusieurs freelances. Il recevra vos tarifs, et celui-ci aura une conséquence directe sur sa prise de décision. S’il est trop bas par rapport aux autres devis reçus, il peut s’imaginer que vous n’avez pas d’expériences dans le domaine ou que vous n’avez pas confiance en vous. Ce dernier point a une grande importance aux yeux du client car s’il estime que vous n’avez pas confiance en vous, comment pourrait-il avoir confiance en votre travail ? C’est pourquoi, il est préférable de faire des recherches sur votre domaine, demandez à d’autres freelances quels sont leurs tarifs, surtout à l’ère actuelle. Ne vous basez pas seulement sur des études faites il y a plusieurs années qui sont certainement déjà désuètes.

analyser marché freelance - prix

  • Négociation descendante

Quand arrive l’heure du coup de fil, il est probable qu’un client ait trouvé votre tarif si attractif qu’il veuille le négocier. Le sujet du jour n’est pas de jeter la pierre sur ce type de clients, mais vous devez savoir que si vous fixez dès le départ un montant trop bas, lors de la négociation il ne pourra que demander de le revoir à la baisse. Il sera trop tard pour l’augmenter. Et si vous sous-facturez vos services, vous subirez les conséquences d’une charge de travail bien plus importante que la somme qui vous sera allouée.

  • Mauvais calcul

Forcément si vous vous sous-facturez, votre chiffre d’affaires le ressentira et le bénéfice pourrait bien être inexistant. Il est essentiel de prendre en compte l’ensemble des charges que vous devrez payer. C’est une erreur de débutant fréquente d’omettre de les inclure dans votre tarif net. Prenez le temps de faire les bons calculs sur la durée.

  • Baisse de motivation : destination burn-out 

Tout comme votre chiffre d’affaires, votre motivation ne sera pas sous son meilleur jour. Pour cause, vous travaillerez plus en gagnant peu, du moins pas à la hauteur de la quantité du travail fourni. Cette baisse de motivation pourrait bien avoir des conséquences sur la qualité de votre travail ainsi que la pérennité de votre auto-entreprise

Vous l’aurez compris, le montant que vous choisissez de proposer mettra en jeu votre réussite, la longévité de votre entreprise, la qualité de votre vie, l’estime que vous avez de votre propre travail et nuit au marché des freelances. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’autres indépendants afin de voir comment ils fixent la somme de leurs prestations (ou consulter cet article : comment fixer vos tarifs). Naturellement, l’idée n’est pas de gonfler l’addition juste pour faire bien, mais d’être correct avec vous-même et vos potentiels clients. Prenez le temps de savoir quel montant votre travail mérite-t-il et jusqu’où êtes vous prêt à aller pour le faire évoluer. Éventuellement, apprendre à expliquer vos tarifs vous aidera aussi à diminuer votre pression et à avoir confiance en l’évaluation de votre travail.

Expliquer ses tarifs aux clients

Le site Harvard Business Review propose un test « Risquez-vous le burn-out de générosité ? ». Une manière ludique d’évaluer votre profil afin de voir si vous êtes un donneur altruiste, un donneur instable ou durable.  Cliquez sur le lien pour faire le test.

Cliquez-ici pour créer votre profil sur Captain Freelance

Cliquez-ici pour recevoir d’autres conseils qui vont booster ta vie de freelance