En faisant des recherches sur le freelancing, nul doute que Google vous ait conduit vers I don’t think I feel, le blog de Julia Coudert. En plus de son activité de social media manager, elle partage son quotidien d’entrepreneure et ses conseils en toute transparence. Dans cette interview, on vous propose d’en découvrir davantage sur son parcours, ses choix et sa vision de l’entrepreneuriat.

 

  • Peux-tu nous parler de ton activité en tant que freelance ? 

Je suis Freelance, en micro-entreprise, depuis Mai 2013 en tant que Social Media Manager. J’accompagne les entreprises sur les réseaux sociaux pour atteindre leurs objectifs : élaboration de stratégies social media, animation de pages/comptes professionnel(le)s, création et gestion de publicités Facebook/Instagram. 

 

  • Quel était ton parcours avant l’entrepreneuriat ? 

À la toute fin de mes études, j’ai été salariée au sein de la plus grosse entreprise Clermontoise (pour ne pas citer de nom :)) en tant qu’assistante Ressources Humaines. Ça a été une expérience terriblement révélatrice de ce que je ne voulais plus dans ma vie professionnelle : être le maillon d’une très grande entreprise, subir la frustration due à la lenteur des prises de décisions, et ne pas réaliser d’actions suffisamment concrètes à mes yeux. 

 

  • Quitter le salariat fut un choix difficile ou une évidence ? 

C’est donc assez naturellement que j’ai quitté ce mode de vie professionnel, et que j’ai préféré travailler seule. À la fois pour moi-même, mais surtout au profit d’expériences concrètes, liées à des problématiques qui font sens pour moi. C’est en travaillant en Freelance avec un photographe agréé Google début 2013 que j’ai pris conscience de l’importance que prenait les réseaux sociaux pour les entreprises, alors j’ai voulu les aider à prendre le train en route. 

 

  • Pour quelle raison as-tu créé ton blog I Don’t Think I feel ?

comment devenir social media manager en freelance Les premières années ont été difficiles : je ne suis pas issue d’une famille d’entrepreneurs, je n’avais pas d’amis Freelance dans mon entourage, et il n’existait que très peu de contenus sur le web à ce sujet. Alors j’ai créé le blog pour parler de ce mode de vie. De mes coups durs, de mes échecs, de mes objectifs, de mes réussites. J’ai construit petit à petit une communauté qui m’a souvent beaucoup aidée dans les moments « down » professionnels.

 

  • Quelle est l’histoire du nom de ton blog ?

Les billets que je poste sont souvent des extraits de tout ce qu’il se passe dans mon cerveau, mais surtout des choses que je ressens et comment je gère ces émotions-là. La vie de Freelance étant faite de montagnes russes, le choix du sujet est toujours lié à mon humeur du moment et à mes émotions du moment. Même si la ligne éditoriale a un peu changé (je m’oriente de plus en plus vers la technique, la maîtrise des outils, les mécanismes à mettre en place pour son business), je prends toujours autant de plaisir à y publier mes états d’âme lorsque j’en ressens le besoin 🙂 

 

  • Tu es très connectée sur les réseaux sociaux, quel rapport entretiens-tu avec ta communauté ? 

Ma communauté est précieuse. Ce sont un peu mes « business besties » à distance : je partage mes échecs, je leur raconte mes mésaventures, je suis transparente quant à mes revenus, je leur explique mes objectifs. Je leur donne tout ce que j’aurais aimé savoir, tout ce qui m’a manqué quand j’ai commencé finalement. De cette manière, ils peuvent à la fois se projeter, se rassurer, ou se perfectionner. 
 

Je suis très transparente dans mes mots et dans mes actions. J’estime que c’est la base d’une relation saine 🙂 

 

  • Qu’est-ce que Popy ? 

Popy est mon robot messenger ! Il est encore un peu timide, mais il permet à celles et ceux qui le suivent d’être tenu(e)s au courant des actualités du blog et il donne un accès rapide à des outils tels que des workbooks, des tutos ou des conseils express en fonction de la problématique rencontrée.

 

  • Quelles perspectives d’évolution envisages-tu avec Popy ? 

Il est encore tout jeune et je manque un peu de temps pour lui donner de nouvelles compétences qui soient cohérentes et en accord avec ma personnalité et mes objectifs. Mais j’espère pouvoir très vite lui greffer de la valeur ajoutée !

 

  • À quoi ressemble une journée dans la peau de Julia Coudert ? 

devenir entrepreneur créer micro entrepriseComme beaucoup de Freelances, aucune journée ne se ressemble, mais il y a tout de même des récurrences. Je travaille dans un espace de coworking depuis 2 ans (après 3 ans à ne parler qu’à moi-même, c’était vital). Ma journée est grossièrement divisée en trois : mon travail en social media management, mon site web (j’apprends à ne plus dire « blog » :)) et le divertissement. 
 
Autant en social media management, les actions sont toujours différentes (thématiques, stratégies…etc.) mais sensiblement toujours les mêmes. Autant la gestion de mon site web est une réelle aventure car ce n’est non plus un job de Freelance mais davantage un job d’entrepreneure (puisque j’y vends des formations/accompagnements pour Freelances & entrepreneurs). Je considère mon blog comme un client à part entière pour toujours m’imposer de la rigueur et de la régularité dans mes actions. Rien n’est laissé au hasard. 
 
Le divertissement est modulable selon les envies : parfois ce sont des apéros, parfois ce sont les jeux vidéos. 
 

Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ces 5 dernières années 🙂 

 

  • Comment gères-tu ta relation client à distance ? 

Avec tous les outils à notre disposition (téléphone, Skype, Trello…), c’est une relation fluide ! Et on retrouve toujours les mêmes valeurs : honnêteté, transparence, communication. La relation client-prestataire doit, selon moi, être source d’épanouissement, d’un côté comme de l’autre. 

 

  • Travailler sur le web permet une certaine liberté de mouvement, as-tu déjà songé à devenir digital nomad ? 

Honnêtement… non. Je suis trop attachée à mon cocon (c’est à dire mon appartement) qui représente le peu de stabilité que j’ai dans ma vie en dehors de mes amis et de ma famille. Il m’arrive de partir une semaine pour aller bosser chez d’autres Freelances dans d’autres villes, mais ça s’arrête là 🙂 

 

  • Pour toi, freelance rime avec … ? 

Liberté d’action ! 

Où retrouver Julia Coudert sur le web ? 

Social Media Manager ⚡
♦ Site web : www.juliacoudert.com 
♦ Blog : www.idontthink.fr 

Also published on Medium.