Avant de se lancer à son compte, la majorité des entrepreneurs ont été salariés. Le choix de créer sa micro-entreprise se fait en plusieurs étapes qui prennent en considération les aspects personnels, notamment les enjeux qu’impliquent une telle décision, mais également le choix du métier qui mène à la reconversion professionnelle. C’est le cas de Lionel Costa qui est devenu masseur après avoir exercé de longues années dans le domaine juridique. Il nous raconte son parcours, son activité et délivre ses conseils qui pourraient bien vous inspirer à vivre votre vie professionnelle avec passion.

Peux-tu nous décrire ton activité professionnelle ?

Je suis masseur. J’exerce en auto-entrepreneur depuis 2013.  Je pratique à mon cabinet, mais aussi en entreprises (massages amma, ateliers), événementiel et en spa.

Ma spécialité est le massage intuitif. Le client vient dans un certain état (fatigué, stressé) et avec des tensions. J’adapte ensuite mes techniques suivant sa demande mais aussi suivant  ce  que mes mains vont ressentir. Ma palette de techniques est large. Elle va du massage très doux comme le massage californien à des massages profonds comme le Deep Tissue ou le massage chinois (Tuina) en passant par des massages plus énergétiques (ayurvédique, balinais, lemniscate…). Le but est d’apporter détente et relaxation, mais aussi de supprimer les tensions musculaires qui ont pu s’accumuler à cause du stress ou de mauvaises postures.

Quel était ton parcours avant de devenir masseur en tant qu’entrepreneur ? 

J’ai une maîtrise en droit. Après un début de carrière chez un huissier de justice, j’ai passé 15 ans en entreprise. Je m’occupais notamment du traitement administratif des procédures de redressement ou liquidation judiciaire de nos clients ainsi que la gestion de prestataires de services dans le domaine du recouvrement de créances

reconversion professionnelle à freelanceComment s’est passée ta reconversion professionnelle ?

La fameuse « crise de la quarantaine » est passée par là ! Je ne me sentais plus en adéquation entre qui j’étais et ce que je faisais. De plus, j’étais devenu dans l’entreprise où j’étais un sénior. C’est à dire plus d’opportunité de mobilité interne. Je dirais qu’il y a eu environ 2 à 3 ans entre le moment où j’ai pris la décision de me reconvertir et le début de ma reconversion.

Ma formation a duré environ 1 an. Tout de suite après, je me suis mis en auto-entrepreneur pour débuter mon activité. Pour ce faire, j’ai pris un temps partiel (4/5ème). Mon entreprise a ensuite procédé à un plan de départ volontaire. J’ai profité de cette occasion pour franchir le pas et me lancer à 100% sur mon activité de masseur.

On imagine que tu aurais pu exercer un métier lié au droit en tant qu’entrepreneur. Qu’est-ce qui t’a motivé à choisir un autre coeur de métier ? 

Je ne m’épanouissais plus dans ce que je faisais. Passer mes journées à gérer des litiges ne me faisait plus rêver ! Je sentais qu’il fallait que je fasse autre chose. A l’époque dans la société pour laquelle je travaillais, il y avait un système qui nous permettait de faire des ateliers dans divers domaines en contrepartie de journées RTT. J’ai ainsi pu faire de nombreux ateliers dans le domaine du bien-être. C’est alors que j’ai découvert, que contrairement à ce que je faisais de mes journées, on pouvait faire du bien à son prochain en s’en faisant à soi-même. Une révélation ! C’est ainsi que j’ai débuté ma reconversion en débutant une école de naturopathie. Lors du cursus, j’ai découvert le massage. Deuxième révélation et surtout un énorme coup de foudre ! J’ai alors arrêté les études de naturopathie pour me former au massage.

Ton passé professionnel de juriste t’aide-t-il dans ton activité d’aujourd’hui ? 

En tant que juriste, on se doit d’être rigoureux. C’est peut-être la seule chose qui me sert aujourd’hui dans mon activité de masseur.

Comment as-tu fait pour te faire connaître ?

J’ai tout d’abord utilisé mon propre réseau que j’ai développé petit à petit. Il y a de nombreux groupes d’entrepreneurs qu’il ne faut pas négliger pour se faire recommander. J’ai également créé un site internet et j’utilise les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn)

As-tu rencontré des difficultés au début ? 

Oui bien entendu. Au départ je me suis senti très isolé. Je crois que l’isolement est le pire ennemi de l’entrepreneur. Il faut également être multi-tâches, savoir tout faire, ce qui n’est pas évident lorsque, par exemple dans mon cas, on n’a pas de formation commerciale.

Sur ton site, tu as également une partie blog. Dans ton métier, quels sont les avantages d’utiliser ce support ? 

Cela me permet de mieux faire connaître mon activité à travers des articles mais aussi de partager des coups de coeur.

Qu’est-ce qui a concrètement changé dans ta vie depuis que tu as sauté le pas ?

Il y a un proverbe de Confucius qui dit « choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie » : c’est tout à fait ça ! Trop de personnes font aujourd’hui un travail alimentaire. Moi je fais ce que j’aime. Ça change tout ! J’ai plus de temps pour prendre soin de moi, plus de liberté. Même si financièrement je gagne moins, les autres avantages l’emportent. Je peux prendre le temps de vivre et d’organiser ma vie comme je l’entends.

Que conseillerais-tu aux personnes qui hésitent à se lancer à leur compte pour vivre leur passion ? 

Je conseille de ne pas se précipiter. Il faut prendre le temps de peser le pour et le contre, de bien mesurer les avantages et les inconvénients, de parler avec des personnes qui ont franchi le pas. L’aventure est belle mais pas simple, donc ne pas se priver de l’expérience des autres.

D’après toi, qu’est-ce que l’état d’esprit d’un entrepreneur ?

Un entrepreneur doit toujours être dans l’action, rien n’est jamais gagné ! Il doit savoir s’ouvrir aux autres. L’erreur serait de rester seul dans son coin. Il faut savoir s’entourer de gens positifs, toujours élargir son horizon, être toujours curieux et créatif.

Où retrouver Lionel Costa sur le web ?

♦ Site web : www.lionelmassagesparis.com

Page Facebook

Profil LinkedIn

Cliquez-ici pour créer votre profil sur Captain Freelance

Cliquez-ici pour recevoir d’autres conseils qui vont booster ta vie de freelance