Se créer un réseau est un indispensable pour l’évolution de son auto-entreprise. Elle permet de développer son carnet d’adresses, trouver des clients et optimise considérablement sa réputation, non pas seulement celle sur internet mais aussi le bouche à oreille grâce à un bon relationnel. Être freelance, c’est se confronter à un mode de travail où la solitude peut vite se transformer en frein à son épanouissement personnel et professionnel, c’est pourquoi vous devez sortir pour votre bien être et celui de votre business. Mais, comment se créer un réseau ? Où sortir ? Voici quelques conseils utiles à épingler dans votre to do list pour devenir un pro du réseautage en freelance !

  • Participer à des événements ciblés

Grâce à internet, trouver des événements en temps réel à proximité n’a jamais été aussi facile. Les conférences et les salons sont les premiers lieux où vous devriez répondre présent. Ces terrains sont une source de contact efficace où de nombreux professionnels se rencontrent : entreprises, conférenciers, micro-entrepreneurs et autres sont de la partie pour exposer ce qu’ils vendent et se présenter. Selon votre domaine, faites la liste des événements qui seraient susceptibles de correspondre à votre cible que ce soit dans l’innovation, l’immobilier, la technologie ou même le jardinage, sélectionnez les salons ou conférences qui pourront vous offrir l’opportunité de faire des rencontres enrichissantes autant sur le plan professionnel que sur l’axe de vos connaissances.

conseil créer un cercle réseau professionnelAller à la rencontre de professionnels qui présentent leurs produits ou services permet d’accroître votre champ d’expertise. De plus en plus de salons mettent en lumière les innovations, c’est aussi l’occasion d’avoir du contenu à partager sur vos réseaux sociaux pour alimenter votre feed et informer votre audience de la nouveauté sur le marché pour lequel vous êtes spécialisé / passionné.

À présent que vous y êtes, privilégiez la conversation avant l’échange de votre carte de visite. On se souviendra plus d’une personne qui a montré un intérêt pour son stand qu’une personne venue simplement pour faire son auto-promo. Le risque serait de tomber dans l’oubli parmi les centaines de cartes reçues par votre interlocuteur. Après avoir ouvert la discussion, présentez vous et expliquez comment vous travailler pour éventuellement leur proposer vos services prochainement. Être un pro du réseautage, c’est avoir du culot, même si vous êtes timide affrontez cette peur en faisant le premier pas en IRL, vous verrez qu’entre professionnels la communication est toujours accessible, sauf cas exceptionnel. Souriez, soyez à l’aise, sociable et en confiance, vous n’êtes pas un imposteur et un client pourrait bien se trouver dans l’un de ces événements. La phrase utile qui fait du bien pour s’auto-motiver : ils ont besoin de vous !

  • De l’écran au face à face

Discuter via internet facilite la communication, c’est certain, mais elle bloque la rencontre en IRL si on ne la met jamais sur le tapis. Ayez un plan de réseautage avec des étapes : prospection → appel → rencontre. Dès que les premiers contacts ont été conseil créer un cercle réseau professionnelétablis par écrit puis par téléphone, proposez un rendez-vous. Ce face à face va permettre d’augmenter la fiabilité de cette relation professionnelle et quand on sait qu’un client reçoit des dizaines de propositions similaires, vous ferez la différence en étant plus rapide. Tout comme lors d’un événement, la rencontre à l’image d’un entretien doit marquer l’esprit de votre interlocuteur alors misez sur votre personnalité et votre expertise. À la fin de ce rendez-vous, n’oubliez pas de proposer un prochain contact soit par l’envoi d’un mail en rapport avec votre discussion (ex : devis des services évoqués), soit par un prochain rendez-vous afin de présenter des services adaptés à ses besoins dans le but de confirmer un contrat. Il ne faut quand même pas perdre son objectif premier, celui de décrocher de nouvelles missions !

 

  • La famille, les amis & cie

Si vous ne le faites pas, sachez que le cousin de la cousine germaine de votre tante le fait et un contrat vous est passé sous le nez à plusieurs reprises car vous n’avez pas parler de votre travail à votre entourage. Souvent négligé, le bouche à oreille de proximité s’avère très efficace !

Les amis, la famille, toutes les personnes de votre entourage ont leur propre réseau. Lorsque vous discutez avec eux, parlez de votre métier et des services que vous proposez, puis évoquez le fait que vous recherchez des clients. La simple phrase « si tu connais quelqu’un, n’hésite pas à donner mon contact » s’auto-suffit car votre entourage connaîtra peut-être quelqu’un, l’ami d’un ami qui recherche un freelance pour tel ou tel service. Vous pouvez même laisser quelques cartes à vos proches (très proches et sympas) afin qu’ils puissent réseauter pour vous si l’occasion se présente. Bref, le bouche à oreille peut vous rapporter de l’oseille !

 

  • Devenir membre d’une communauté

conseil créer un cercle réseau professionnelIl existe de nombreux groupes de freelances sur les réseaux sociaux, certains organisent même des meet-up, c’est l’occasion de rencontrer des personnes comme vous partageant le même mode de travail en freelance. Ce n’est pas parce que vous êtes tous indépendants qu’il y a forcément une concurrence puisque chacun aura son domaine d’expertise. Il arrive que des entreprises cherchent plusieurs freelances pour une seule mission. Développer votre cercle avec d’autres freelances peut devenir une clé non négligeable dans le cas où l’un décroche une mission et qu’il recherche un collaborateur pour la mener à bien. C’est un exemple parmi tant d’autres, mais une situation très commune dans le milieu entrepreneurial.

Être membre d’une communauté peut aussi se faire dans des espaces de coworking où les liens avec d’autres freelances se font facilement. Certains espaces organisent même des événements tels que des after work ou ateliers. L’idée est d’être actif, voire proactif en devenant également instigateur de mouvements socio-professionnels dans le but d’enrichir votre propre réseau.

 

  • Une astuce pour la route

À chaque fois que vous rencontrez une personne, faites la différence ! Comment ? Pour être sûre que vous marquerez l’esprit de votre interlocuteur, rien de tel que de lui offrir une connaissance dans votre coeur de métier. Selon votre spécialité, ayez toujours dans votre trousseau (mémoire) une idée à partager, une actualité en rapport avec votre secteur. Ça peut être un mot qu’il ne connaît pas, une méthode novatrice encore méconnue du grand public ou n’importe quel sujet qui fera que la personne se souviendra de vous car vous aurez enrichi ses connaissances en offrant votre expertise. C’est ainsi que le bouche à oreille positif se fait de la sorte « je connais X, il est super dans ce domaine, la dernière fois il m’a expliqué comment faire …, il saura certainement t’aider dans la croissance de ton entreprise, appelle-le ». Le réseautage est un levier efficace pour décrocher des contrats, ne le sous-estimez pas !

 

Cliquez-ici pour créer votre profil sur Captain Freelance

Cliquez-ici pour recevoir d’autres conseils qui vont booster ta vie de freelance


Also published on Medium.